jeudi 19 février 2009

Trombone Dixie, par Honorio Barranco, invité spécial

(sur la photo : Rico Rodríguez)

Salut à tous ! Je suis Honorio Barranco et c'est un grand honneur pour moi de répondre à l'Appel de la rivière (je veux dire, d'être invité à participer à cet excellent blog). Je considère Nicolas comme un très bon ami, bien qu'on ne se soit jamais rencontrés en chair et en os (mais ça s'arrangera sûrement). Je respecte ses opinions et son approche de la musique, toujours fraîche et fondée sur les sensations que procure la musique plutôt que sur des valeurs "objectives". Une petite perle de Nicolas, lue sur le forum d'Acclaimed Music forum (auquel on participe tous les 2):

“Ce que j'apprécie avant tout, avec la musique, c'est l'expression personnelle (c'est pour ça que j'adore le folk et le blues) et comment elle peut atteindre notre for intérieur, quelque chose qui est bien au-delà des mots et de la raison.” Bien dit, Nic.

Je réécoutais The Specials, Tom Waits and Rubén Blades pour le forum et je me rends compte à quel point j'aime le son du trombone. Considéré habituellement comme le parent pauvre de la trompette et du sax, qui monopolisent l'attention, il a cependant un son bien à lui, capable d'être enjoué mais parfois aussi triste (ou même funéraire), humble mais parfois épique (ou même militaire), maladroit mais parfois chaud (ou même sensuel). En fouillant dans ma collection de disques, j'ai trouvé ces quelques perles :


1. The Specials - Ghost Town (buy)(1981)

Rico Rodríguez (photo), bien sûr. Le seul musicien qui participa activement à la fois au ska jamaïquain des origines et à la seconde vague du Two-Tone ska britannique. Voici la version originale (maxi) avec l'excellent solo de trombone de Rodríguez à la fin.


2. Rubén Blades & Willie Colón - Ojos (buy)(1978)

Le singer-songwriter Rubén Blades et le fabuleux tromboniste Willie Colón enrigistrent 1978 “Siembra”, peut-être le meilleur album de salsa de tous les temps. Rubén a écrit les chansons mais Willie a ajouté ces tonitruants arrangements de cuivres avec quatre trombonistes jouant simultanément. Si vous voulez entendre/voir un solo de trombone par Colón trombone allez voir “Juan Pachanga”.


3. Tom Waits - In the Neighborhood (buy)(1983)

L'envers de la musique exubérante de Blades : cette marche funèbre sur le chef d'oeuvre de Tom Waits Swordfishtrombones (titre d'album approprié, n'est-ce pas ?) et sa parade déglinguée soutenue par des cloches, un tambour de fanfare et ... 3 trombones.

4. Goran Bregovic - Mesecina (buy)(1995)

Goran Bregovic a formé son Wedding and Funeral band avec des musiciens gitans qui jouaient des cuivres aussi fort qu'un troupeau de bisons au galop. Bien que les soli sont joués au sax et à la trompette (encore), le rythme, infatigable, est supporté par trois trombones et un tuba. Un morceau qui fait partie de la bande-son du film d'Emir Kusturica, Underground.


5. Chicago - You Are on My Mind (1976)

Jimmy Pankow est le tromboniste du groupe Chicago, où il chante et compose occasionnellement. On peut le voir ici chanter sa propre (et superbe) composition “You Are on My Mind” issue du multi-platiné “Chicago X”. Malheureusement dans cette version live le solo de trombone d'origine a été remplacé par un solo de trompette. Allez voir aussi la " studio version."


6. Jimmy Cleveland - Posterity (1958)

Jazz, bien sûr. Bon là, je triche, je l'avoue, ce n'est pas dans ma collection, je l'ai tout simplement trouvé sur youtube. Mais il fallait que je le poste, écoutez juste et vous comprendrez.


7. Serguey Prokovoev - Romeo and Juliet: Montagues and Capulets” (1936)

Et classique, bien entendu. Mon morceau classique préféré ici dans une superbe version pour piano et trombone, joué par le légendaire virtuose du trombone Christian Lindberg.


8. Sisa - Maniquí (1975)

L'eccentrique auteur-composuiteur catalan Jaume Sisa a créé un style de musique très à lui qu'il a appelé “cabaret galactique”. Cette chanson d'amour pour un mannequin en est la parfaite illustration, avec des solos simultanés de clarinette, sax, trompette et trombone dans la tradition ragtime.

9. Extremoduro - So payaso (1996)

Du hard rock avec des trombones ? Pourquoi pas ? Le groupe espagnol Extremoduro l'a fait. Et très brillamment.

10. The Beach Boys - Trombone Dixie (buy) (1990)

Et puis, last but not least, un chute de studio des sessions du très acclamé Pet Sounds, qui ne sortirent officiellement qu'en 1990 (l'enregistrement est de novembre 1965). Histoire de terminer sans prétention ce top 10 du trombone (incomplet et très personnel).

Pardon, pardon, faut que je poste un bonus. C'est propablement le meilleur solo de trombone de tous les temps, joué à une fête d'anniversaire de Dizzy Gillespie birthday par le virtuose jazz Slide Hampton.

2 commentaires:

Paco a dit…

Un ptit salut par ici.
Félicitation pour ce blog qui fait partie de mes références sur le net.
J'ai vu aussi que tu avis mis mon blog "Tam-Tam" dans tes favoris. Il est malheureusement en stand-by pour des raisons diverses!
http://delaluneonentendtout.blogspot.com/ est bien vivant!
Bonne route!

Nicolas L a dit…

Merci beaucoup Paco pour ta fidélité à ce blog
Je vais donc plutôt mettre "de la lune" dans mes liens
A très bientôt